Masevaux Handball : site officiel du club de handball de MASEVAUX - clubeo

A la rencontre de... Armando BORRACCINO

10 avril 2018 - 16:26

Nom : BORRACCINO

Prénom : Armando (Mando)

Age : 51 ans

Profession : Conseiller commercial indépendant

Rôle(s) dans le club : Vieux joueur

Parcours handballistique : Masevaux - St Amarin - ASCA Wittelsheim - Masevaux - Cernay - Masevaux

Poste : Pivot / Ailier droit

Numéro fétiche : 3               

Joueur(s) préféré(s) : 
Philippe Gardent - Jackson Richardson (une autre époque…..) En fait il y a plusieurs joueurs que je pourrais citer.

Meilleur(s) souvenir(s) handballistique(s) :
1ère sélection en équipe 1 à l’Asca Wittelsheim (championnat de France National 1B)
Et aussi le parcours fantastique avec Masevaux :
2 saisons invaincues toutes compétitions confondues, les montées successives, la N3 , l’ambiance, le chaudron magique !!!!
Et tellement d’autres beaux souvenirs…

Pire(s) souvenir(s) handballistique(s) :
Une raclée mémorable en équipe espoir contre Bordeaux avec – 21 buts d’écart.
A l’époque où les matches de hand ne dépassaient pas les 23/25 buts


A qui le tour ?
Hugo HERNANDEZ

 

Difficile de parler de Mando en très peu de mots. Il fait partie d'une famille qui a joué un grand rôle dans l'histoire du club et qui a participé activement à cette grande épopée du hand masopolitain qui réunissait tous les soirs de matchs 300 à 400 personnes en folie dans un COSEC plein comme un oeuf. Le joueur qui défendait avancé dans notre 1-5, ne faisait pas peur en début de match aux grands gabarits d'en face. Mais le petit bonhomme se transformait en tigre dès qu'un adversaire s'approchait de notre cage et peu de joueurs se sont sortis de ses griffes. Quel pied de les voir s'énerver parce qu'ils n'arrivaient pas à battre ce feu follet qui semblait avoir trois poumons! Contre-attaques éclairs, blocs pivot, précision au shoot, prise de balle, il avait tout d'un grand handballeur. C'est pourtant en-dehors du terrain qu'il a sans doute été le plus précieux: toujours souriant, blagueur, taquin, sa douce folie alimentait nos troisièmes mi-temps de fous rires généreux et de spectacles désopilants (il est où Guignol?). J'espère avoir été juste dans ce portrait d'un garçon à qui je dois beaucoup de mes plaisirs handballistiques. Et surtout, pour le voir encore évoluer en équipe 4, tous les verbes que j'emploie au passé pourraient être utilisés au présent tant il est resté le même. Merci Mando et à très vite.

Christian

 

Commentaires

Aucun événement